Guide collaboratif à l'usage des PM & Designers

Product Design
Product Management
Romain Magri
Romain Magri
21.5.24

Ou comment construire un binôme incroyable en pétant quelques verrous...

En tant que Product Manager comme en tant que Product Designer, on a le privilège fou de vivre les débuts et les débats de nos métiers et de pouvoir les façonner nous-même. Entre milles changements survenus les 10 dernières années, l'évolution principale qui gagne toujours plus de terrain est cette idée simple qu'ensemble on devient plus fort : en gros, c'est la fin du mythe du super-héros.

Batman s'en va tristement en traînant des pieds.

Parce qu'on se donne plus de crédibilité au sein des organisations, parce qu'on évolue aussi grâce au savoir des autres, mais surtout parce que la création de produits entame une mutation unique : le duo Product Designer & Manager a plus de sens que jamais.

⚠️ Disclaimer :

Certaines organisations sont déjà plus matures que cet article et travaillent en trinôme PM-Design-Dev. Y tendre décuple inexorablement les avantages par rapport à un binôme, et aussi la complexité de la relation, mais c'est une autre histoire pour un autre article...

Alors pour tous·tes celleux qui manquent de confiance dans leurs décisions, qui sont désalignés avec les teams produit ou design, ou qui souffrent du travail en silos, cet article est fait pour vous.

Je sais ce que je vaux.

On a chacun·e notre expertise. En général, les PM sont responsables de la roadmap, de la vision et des sprints, quand les Designers sont garants de la connaissance utilisateur, de l'interface et de la facilitation. Là où les PM leadent, les Designers guident.

Cependant, nos périmètres convergent à la phase de Discovery car la définition du problème à résoudre est ce qui nous réunit. Nous sommes des problem solvers avant d'être des solutionneuse·eur·s. Comprendre pourquoi, c'est le fondement même de notre métier : nous résolvons les problèmes d'usage de deux manières complémentaires.

L'actualité produit tend à réunir nos métiers sous la bannière du "produit", et à mon sens c'est tant mieux, et ce pour plusieurs raisons.

✅ Avantage n°1 : Apprendre de l'autre pour devenir plus complet·e et uni·e

Ce n'est pas parce qu'on fait des métiers différents qu'on ne peux pas les faire évoluer grâce aux métiers des autres. On vient tous de backgrounds différents (écoles d'ingénieurs, de commerce, de design...), autant de terreaux dont on peut tirer des enseignements pour être meilleurs.

La·le Designer pourra gagner en maturité en partageant le management de l'équipe, monter en compétence sur la Product Strategy et la gestion des analytics, avoir une meilleure organisation de ses contraintes et de sa communication.

Le·la PM pourra gagner en méthode et en créativité, monter en compétence sur la conduite de recherche et d'ateliers, avoir une approche plus cartésienne des problèmes à résoudre, structurer et synthétiser sa pensée.

✅ Avantage n°2 : Travailler plus vite, mieux et aller plus loin ensemble

Travailler ensemble veut aussi dire accélérer les échanges, fluidifier les aller-retours, mais ça ne suffit plus de cloisonner les expertises et de se passer le relais. Tout l'intérêt ici est bien de co-construire avec un statut égal. Réduire les silos permet aussi de limiter au maximum les frictions entre les différents caractères.

L'objectif est de trouver le bon équilibre, que le duo soit suffisamment fonctionnel pour être à l'aise pour communiquer avec fluidité et expérimenter de nouvelles choses.

✅ Avantage n°3 : Crédibiliser le produit à l'échelle de l'organisation

Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. Dans un contexte où le produit est souvent sous-représenté dans les organisations, c'est un atout vital de pouvoir compter sur un allié, pour aller démontrer ensemble la valeur ajoutée de nos métiers. Ça veut aussi dire que la perception du duo doit être plus forte que la perception de ses parties. Travailler ensemble, ce n'est pas seulement rayonner individuellement pour ses compétences, mais c'est surtout de faire rayonner son équipe au sein de son organisation.

Bien sûr, chacun arrive dans ce binôme avec son expertise, ses compétences et ses expériences. Et il faut les respecter.

Le tout est encore de rester suffisamment ouvert pour accueillir celles de l'autre.

Un voyage d'apprentissages

Et ça demande du courage.

Après 8 ans de Product Design, j'ai pu travailler avec une quinzaine de PM différent·e·s. Le seul point commun que j'arriverais à trouver entre toutes ces relations, c'est qu'elles ont toute été différentes. Différentes personnalités, différentes méthodes, différentes approches. On pourrait trouver des patterns communs, mais ça serait tellement réducteur...

Ça serait aussi réducteur de dire que tous les duos marchent. Nous sommes avant tout des êtres humains : chaque PM / Designer est différent. On a tous·tes une histoire, un caractère et une vision du monde qui ne collera pas avec tout le monde.

On peut faire des concessions, trouver des terrains d'entente. Mais le plus important pour qu'un duo marche, c'est que la balance reste équilibrée. Les principaux dangers à éviter que j'ai pu observer dans ma carrière peuvent se résumer en ces 3 points :

❌ Danger n°1 : Mettre l'un au-dessus de l'autre hiérarchiquement ou financièrement.

Souvent, c'est même la·le PM qui est responsable d'équipe. Il est finit le temps où les designers pâtissaient de leur passé de graphistes payés au lance-pierre par un management qui comprenait mal l'intérêt des "jolis dessins". Ça fait 10 ans que la valeur du design est reconnue.

À mon sens, c'est un problème majeur dans la majorité des organisations car ça biaise la relation PM/Designer. Ça implique que l'un a le dernier mot sur l'autre, donc ça impose une relation dominant / dominé. Même à faible dose, ça a un impact. Le·la Designer pourrait finir par démissionner car son point de vue n'est pas assez respecté, le·la PM pourrait placer ses convictions au dessus de son esprit d'analyse.

Accepter de binômer, ça veut dire être payé sur une même grille "Product", être au même étage hiérarchique, et avoir le même poids dans les décisions produit. Acceptons qu'on ne sait pas. Au pire on se trompe, au mieux on apprend à s'enrichir des autres. La curiosité et la naïveté est ce qu'on a de plus précieux pour rester ouvert·e·s, chérissons-les.

❌ Danger n°2 : Avoir peur de ne pas être à la hauteur, avoir peur de ne pas être reconnu·e, avoir peur du changement... Bref, avoir PEUR.

On ne construit rien avec la peur. Au pire on régresse, au mieux on stagne. Trop être dans la chasse gardée (“ça c’est toi et ça c’est moi”), dans l'immobilisme ("pourquoi changer si on a toujours fait comme ça?"), ou dans la dépréciation de soi nuit au produit et à l'équipe.

Nous sommes tous les mêmes, face à un challenge qui nous motive nous donnons tous·tes le meilleur de nous-même pour y parvenir. Il y a une part de déconstruction à avoir pour éviter ce danger. À l'école, on nous puni pour nos échecs. Personne ne m'a jamais dit que c'est en échouant qu'on apprend avant que je le comprenne moi-même après 8 ans de travail. Acceptons qu’on fait de notre mieux dans la majorité des situations et que l'échec est une opportunité d'apprendre.

Si pour apprendre il faut échouer, alors pour échouer il faut essayer.

❌ Danger n°3 : L'ego, ou le mythe du super-héros.

Pourtant j'adore les comics, je vous promet (big-up aux fans d'Alan Moore).

Dans la réalité, nous sommes tous·tes des humain·e·s. Mettre le poids de la responsabilité sur une personne génère ce fameux mythe, et dans les cas les plus extrêmes mène au burn-out (trop fréquents malheureusement). Posséder du pouvoir galvanise. C'est une responsabilité dangereuse qu'il faut bien doser. Pour éviter de sombrer dans les failles de la pyramide, mieux vaut répartir ce poids équitablement pour le rendre plus supportable. Toute personne avec un pouvoir décisionnel a besoin d'un garde-fou : c'est aussi le rôle de votre binôme.

Maîtriser son ego, ça veut surtout dire chercher son équilibre : on ne peut pas le supprimer, et on ne doit pas y succomber. Ça veut dire commencer par accepter qu'on n'est pas grand chose, qu'on est entouré de gens meilleurs que nous, que chacun a une valeur immense à apporter. Comme on dit en math, la somme est plus grande que certaines de ses parties. Maîtriser son ego, c'est se placer dans le bon mindset pour avancer ensemble : ça veut dire réussir à faire preuve d'humilité au quotidien tout en gardant sa confiance en soi.

C'est sans doute l'objectif le plus dur à atteindre pour quiconque, mais à mon sens, c'est la clé vers un binôme incroyable.

Envie d‘évaluer votre maturité produit : pour tester l’outil Product review c’est ici

__wf_reserved_inherit

Ok, comment on fait marcher le duo ?

Quand on a fait le chemin du mindset, on a fait 80% du chemin. Mais il reste encore à faire celui de la pratique.

Communiquer

Tout ça est très beau, mais comment l'appliquer ? Il est temps de rentrer dans l'application. La première chose à faire est de mettre en place un langage d'équipe, une compréhension mutuelle qui puisse s'appliquer à tous·tes :

  • Abandonner le jargon propre à sa profession (Gestalt, heuristiques, story point, SAFe…) et adopter un jargon centré sur le métier de l'utilisateur. Crédibiliser son binôme, c'est le rendre compréhensible par vos utilisateurs, vos stakeholders et vos collègues.
  • Passer le plus de temps possible ensemble. Ça peut prendre énormément de formes : Faire la Discovery à deux, organiser des sessions de review/feedback, faire la Delivery ensemble en vocal/visio (Discord? Slack? Meet?), se donner du temps pour jouer en équipe...
  • Co-construire au maximum : Inclure les parties prenantes dans les process produits, construire ses objectifs en équipe, partager chaque résultat & découverte.

Appliquer une méthode

Il existe des méthodes d'organisation pour matérialiser tout ce mindset.

L'important à mon sens est qu'il faut que cette méthode favorise la collaboration, centralise la connaissance et rende le tout actionnable. Comme je travaille énormément avec des start-ups privées, ma préférée à ce jour est l'Opportunity Solution Tree de Teresa Torres.

C'est une méthode vraiment globale qui va permettre :

  • d'articuler le travail des PMs et des Designers autour d'une colonne vertébrale d'opportunités et d'hypothèses de solution,
  • de faire participer les utilisateurs métier et implicitement communiquer sur le travail de la team produit,
  • d'augmenter la confiance produit sur les features lancées en production et de rationaliser les décisions.

L'essentiel est de pouvoir prouver et convaincre avec votre travail conjoint, plutôt que de persuader avec vos idées. Prouver par l'exemple que vos hypothèses sont concluantes, ou bien en tirer les bons enseignements pour avancer, c'est la manière la plus efficace d'avoir un impact fort au sein de votre organisation.

À CybelAngel, l'équipe design de Maureen Rodaro et moi-même avons eu la chance de pouvoir mettre en place la méthode sur de nouveaux périmètres, et de la faire évoluer. Je n'ai aucun doute sur le fait que la team Cybel est déjà en train d'expérimenter des nouvelles choses, mais vous pouvez trouver une snapshot de cette implantation sous la forme d'un retour d'expérience complet ci-dessous.

📽️ REPLAY : [_https://drive.google.com/file/d/1KAGUX7k7TRBxnzmd7M3hZE3ApecQVfjT/view?usp=sharing
🎁_](https://drive.google.com/file/d/1KAGUX7k7TRBxnzmd7M3hZE3ApecQVfjT/view?usp=sharing%EF%BF%BC%EF%BF%BC%F0%9F%8E%81) TEMPLATE/TUTO : [_https://www.figma.com/community/file/1200118777229247411/Opportunity-Solution-Tree-%5BEnhanced%5D
📜_](https://www.figma.com/community/file/1200118777229247411/Opportunity-Solution-Tree-%5BEnhanced%5D%EF%BF%BC%EF%BF%BC%F0%9F%93%9C) _SLIDES :_ https://drive.google.com/file/d/17gh03PuWPrE8KNdZOxFy8xQK4OFwlAOC/view?usp=sharing

Conclusion ?

J'ai eu de la chance.

Je suis parti dans cette carrière en 2014 avec un avantage : j'ai commencé en binôme avec un PO. On a pas tous·tes cette chance, mais j'encourage vraiment les équipes produits à s'organiser de cette façon.

Mes premiers binômes m'ont convaincu de l'intérêt, puis j'ai rejoins des binômes déjà convaincus, et d'autres qu'il a fallu convaincre. Aujourd'hui tout ça m'apparaît comme une évidence encore si peu ancrée, et pourtant déjà prête à évoluer vers un trinôme.

**👉 Et vous, votre PM/Designer travaille encore en silo ?

Gagnez du temps, faites-lui lire cet article. 😊**

Envie de découvrir des cas clients clients : c’est ici

__wf_reserved_inherit

Abonnez-vous à la newsletter Yeita
Vous avez un point commun : vous êtes tous les deux passionnants
C'est dans la boîte !
Oops! Something went wrong while submitting the form.